CR – Charte éthique Jeux télévisés – George V – 21.11.2017

Présentation d’une charte d’éthique proposée par l’OTA aux acteurs de l’audiovisuel au bénéfice de jeux télévisés irréprochables

Mardi 21 novembre 2017, dans le légendaire hôtel parisien George V, les acteurs du secteur de l’audiovisuel*, se sont réunis pour présenter un projet de charte éthique à la presse.

Les jeux télévisés : un climat de confiance à rétablir

Les échanges de cet atelier ont d’abord insisté sur la nécessité faire en sorte que les doutes soient levés sur l’authenticité des jeux. Dans un secteur où les enjeux financiers sont considérables, le lien de confiance entre le public et  les jeux télévisés est en effet essentiel.

Alors que l’on constate aujourd’hui un véritable besoin de transparence comme le révèlent différentes affaires récentes, le secteur des jeux (producteur et diffuseur) doit prendre conscience de cette exigence nouvelle afin d’apporter les correctifs nécessaires.

Ce constat étant partagé par tous, l’existence de nombreux textes de loi visant la corruption ou le conflit d’intérêt a été rappelée. Ces textes doivent être mieux appliqués, en particulier dans le domaine de l’audiovisuel. Il serait également souhaitable de mettre en commun les expériences déjà menées. Ainsi au sein des sociétés anglo-saxonnes, des chartes déontologiques ont été mises en place avec des référents bien identifiés au sein de chaque société dans le but essentiellement de préserver les intérêts des ayants droits. Chaque étape du jeu est déterminée et les règles s’appliquent de la même manière quel que soit le diffuseur. Ainsi pour certain jeu, la charte éthique apparaît à chaque paragraphe correspondant à chaque phase de jeu. En France, nous sommes très loin d’une telle situation.

Le flou existant en France autour de la déontologie des jeux est également à mettre en parallèle avec l’absence de contrôle exercé par le CSA. Les jeux étant considérés comme des émissions de flux et non comme des œuvres culturelles, le régulateur ne s’est jamais véritablement intéressé à la problématique d’une éthique irréprochable dans les jeux télévisés. La création d’un label sous son égide pourrait répondre aux interrogations actuelles.

La difficulté à mettre ce sujet sur la place publique (les éditeurs-diffuseurs ainsi que les producteurs sont peu réactifs) démontre à l’évidence qu’il existe un problème de prise de conscience. Il s’agit pourtant bien de protéger nos propres productions et de favoriser leur exportation.

Présentation du projet de charte éthique détaillée ICI

Article paru dans Le Monde ICI

Article paru dans Satellifax ICI

____________________

*Olivier CHIABADO, des membres du CSA, des représentants du groupe CANAL PLUS, et les acteurs du secteur (TV CONSULT,…)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.